H2O Production : l’ eau pure industrielle

Si l’eau potable est l’objet de nombreux débats, l’eau pure devient, elle aussi, une matière première de plus en plus indispensable dans de nombreux process industriels. En effet, en ces temps où la concurrence s’est affranchie des différences de prix, seule reste la « QUALITE » du produit à affiner pour rester ou devenir leader dans son marché. L’eau reste dans la plupart des process de fabrication, l’élément de base, à ‘travailler’ en premier, pour arriver au produit ‘TOP’ final ; d’où la sensibilisation des industriels sur les habitudes de production établie.

Par ailleurs, la valorisation de l’EAU est aujourd’hui d’actualité ; On ne gâche plus…Le prix du M³ sans cesse à la hausse engage à s’interroger sur son utilisation précise.

Notre rôle, en temps que professionnel, est d’accompagner l’industriel dans le choix de la meilleure technologie de production d’eau purifiée adaptée à son besoin. La quantité, la qualité, la mise en oeuvre, la structure de l’entreprise et bien sûr le budget sont des paramètres essentiels qui déterminent le bon choix.

img-homme

H2O Production le savoir-faire

Les trois technologies de production d’eau déminéralisée

DÉMINÉRALISATION

PRINCIPE

Déminéralisation ou purification par échangeur ionique : L’eau passe sous pression dans des containers remplis de résines échangeuses d’ions dont la mission est de fixer la totalité des sels minéraux.Quand celle-ci est saturée, H2O Production se charge de la maintenance qui consiste en un échange standard du container, (livraison, enlèvement, régénération et contrôle de l’installation).Ce procédé offre une grande souplesse d’utilisation et est particulièrement bien adapté pour des consommations ponctuelles ou intermittentes. Cette technologie est souvent associée à la suivante (2) pour palier à tous dysfonctionnements de l’osmoseur et ainsi garantir une qualité linéaire de l’eau de process.

L'OSMOSE INVERSE

PRINCIPE

L’osmose inverse est un procédé membranaire qui consiste à l’aide d’une pompe H.P. à transférer les molécules d’eau à travers une membrane perméable à celle-ci et retirer ainsi les sels minéraux. Ce procédé rejette environ 40 % d’eau de ville concentrée à l’égout. Cette technologie de production est plus adaptée à une consommation régulière et programmée dans le temps, elle impose un contrôle attentif de la part des utilisateurs. Les coûts d’exploitation sont plus aléatoires à établir dans le temps, compte-tenu de la complexité des éléments qu’elle met en oeuvre. Le bon dimensionnement du départ est un facteur déterminant pour la durée de l’investissement et la souplesse par rapport au PIC de production éventuel. Cependant le procédé d’osmose inverse est indispensable  dans certains secteurs d’activité gros consommateurs d’eau purifiée qui de surcroît ont des contraintes au niveau du carbone organique total et de la taille des particules.

LES CHAINES DE REGENERATION AUTOMATIQUES

PRINCIPE

Cette technologie est plus lourde que les 2 premières à mettre en oeuvre, elle impose des stockages de réactifs (acide chlorhydrique / soude) ainsi qu’une neutralisation des rejets liés à la régénération des résines in situ. Cette technologie est couramment employée dans l’industrie chimique pour la dilution, elle impose une surveillance et une maintenance interne.

Existe depuis ( en années )

19

Associés

2

SAS au Capital de

150000

Nombre de Salariés

14

Chiffres d’affaires

CA 2016

2420000

Objectif 2017

2500000

Certification

Normes ISO version 2008

9001

Nous contacter

Société (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Les informations recueillies auprès des internautes par le biais de formulaires sont uniquement destinées à H20 Production.